Le « Reste du monde », plus forte croissance au sein du LX1000 en avril

By May 17, 2021Francais
  • Après une augmentation de plus de 1 % en avril, le Liv-ex 1000 atteint un niveau sans précédent.
  • Le Rest of the World 60 est le sous-indice du Liv-ex 1000 qui a enregistré la plus forte croissance en avril.
  • Depuis le début de l’année, les indices Bordeaux 500 et Italy 100 semblent voir leur progression s’accélérer, au contraire du Champagne 50 dont la croissance a ralenti.

Le Liv-ex 1000 a augmenté de 1,34 % en avril pour clôturer à 369,96 points. Alors que la clôture de mars dernier marquait déjà le plus haut niveau jamais atteint par l’indice, celui-ci vient au terme du mois d’avril d’entrer en territoire inconnu. Le Liv-ex Fine Wine 100 a également augmenté.

En avril, le Rest of the World 60 a donc été le sous-indice le plus performant au sein du Liv­ex 1000, en hausse de 2,8 %, grâce à une activité soutenue autour des vins du domaine californien Screaming Eagle. Dans son sillage ont suivi Le Burgundy 150 (+1,6 %) et le Bordeaux Legends 40 (+1,2 %).

Aucun indice n’a baissé en avril, et tous les sous-indices sont même désormais en hausse depuis le début de l’année et sur 12 mois glissants.

Sur les 12 derniers mois, le Champagne 50 reste l’indice le plus performant au sein du Liv-ex 1000, bien qu’il soit dans l’ensemble l’indice à avoir enregistré le mois d’avril le plus calme, après quelques autres mois peu animés dernièrement.

Achats depuis les États-Unis

Les acheteurs américains restent engagés avec en ligne de mire les vins de Bordeaux et de Bourgogne. La trêve tarifaire de quatre mois entre les États-Unis et l’Union européenne annoncée début mars arrivera en effet à terme dans à peine deux mois déjà.

L’indice Bordeaux 500 a enregistré deux bons mois consécutivement. La part de marché en valeur de la région a augmenté au cours du mois d’avril, peut-être en prévision des hausses de prix affectant les sorties du millésime 2020.

L’indice Italy 100 a observé la même tendance. Après deux mois de forte activité, les difficultés qu’avait l’indice à décoller en début d’année semblent être de l’histoire ancienne. Sur le plan de la performance, l’Italy 100 affiche une progression de 11,3 % sur 12 mois glissants, soit un niveau presque deux fois plus élevé qu’en février, où la progression n’était que de 6,8 %.