Talking Trade – Un espoir à l’horizon vis-à-vis des droits de douane américains ?

By March 1, 2021Francais

La représentante américaine au commerce, Katherine Tai, a souligné la nécessité de s’engager avec les partenaires commerciaux mondiaux au cours de l’audience de confirmation de jeudi dernier (25 février). Beaucoup espèrent assurément qu’il s’agit là d’un pas en avant dans le rétablissement des relations commerciales des États-Unis. Sa position est maintenant en attente de confirmation par la commission et le Sénat. Le Bureau du représentant américain au commerce a annoncé début février que les droits de douane de 25 % ne seraient pas modifiés dans l’immédiat, mais qu’ils devraient être réexaminés dans six mois, probablement sous la direction de K. Tai.

En outre, en ce qui concerne les actualités politiques, 50 importateurs, distributeurs et détaillants en vin britanniques, représentant à eux seuls 70 % du vin vendu au Royaume-Uni en volume, ont signé une lettre ouverte au gouvernement britannique pour l’avertir du « fardeau » que l’introduction des formulaires VI-1 ferait peser sur les entreprises. Vous pouvez retrouver la lettre dans son intégralité ici.

Malgré les difficultés qui ont continué d’entraver les échanges, l’activité sur le marché secondaire a augmenté en février. La poursuite des sorties physiques des Bordeaux 2018, ainsi que les nouvelles sorties en Bourgogne, en Italie et aux États-Unis ont toutes attiré l’attention du marché.

La part de marché en valeur de Bordeaux a enregistré un léger recul cette semaine, mais la région devrait clôturer le mois de février avec une part de marché supérieure de 5 % à celle de janvier.

La Bourgogne a également connu une baisse d’activité. Le millésime 2018 a dominé les échanges pour la région, mais une hausse des échanges portant sur le millésime 2019 a été observée tout au long du mois.

La Champagne et l’Italie ont toutes deux vu leur part de marché augmenter. La Champagne en raison du changement de mains d’une grande quantité de rosé (signe de l’approche du printemps ?) et l’Italie grâce aux vins du Piémont.

Le Château Pontet-Canet Pauillac 2010 est le vin qui s’est le plus échangé en valeur cette semaine ; aux côtés du millésime 2009. Les millésimes bordelais 2009 et 2010 avaient été mis sur le marché au plus fort du marché haussier dirigé par la Chine, ce qui avait conduit à des prix records.

Le Château Pontet-Canet n’avait pas fait exception, le millésime 2009 affichant alors un prix de sortie 64 % supérieur à celui du millésime 2008. Sorti cependant à moins de 1 000 £ les douze bouteilles, le millésime 2009 chiffrait cette année-là dix fois moins qu’un Premier cru alors qu’il avait également reçu 100 points de la part de Robert Parker.

Alors qu’un grand nombre de Premiers crus ont vu leurs prix reculer depuis leur sortie, ces deux Pontet-Canet – tous deux noté 100 par R. Parker – ont réalisé des performances très régulières.

Par ailleurs, le Taittinger Comtes de Champagne Rosé 2006 a aussi connu une activité importante. Ce vin s’est révélé être le champagne rosé le plus recherché jusqu’à présent en 2021, se plaçant en tête des échanges tant en valeur qu’en volume. Le Cristal Rosé 2012 a également connu une forte demande.

Les vins du domaine Realm Cellars ont trouvé la voie du marché secondaire en 2017 et ont connu depuis une augmentation des échanges. The bard a été le vin du domaine le plus activement échangé, suivi du Napa Valley Moonracer et du Cabernet Sauvignon Oakville de Beckstoffer To Kalon Vineyard.

Opportunités LIVE

The Rhone’s momentum continues in 2021 (Le Rhône poursuit sur sa lancée en 2021)

Demand for smaller regions has doubled in 2021 (La demande pour les vins des petites régions a doublé en 2021)

Relevant bids have broken past pre-tariff levels (Les offres pertinentes ont dépassé les niveaux atteints avant l’entrée en vigueur des droits de douane américains)