Talking Trade – Une pause pour les droits de douane

By March 9, 2021Francais

Il a été annoncé jeudi que les États-Unis allaient suspendre leurs droits de douane de 25 % sur les spiritueux britanniques pendant quatre mois ; un petit pas en avant pour l’industrie des boissons. Les droits de douane de 25 % sur les vins et spiritueux de l’UE restent eux en vigueur. Peut-on toutefois présager d’un changement de politique plus large ?

Katherine Tai, dont la nomination à la tête du Bureau du représentant américain au commerce a été confirmée, a déclaré au cours de l’audience à ce sujet : « Pardonnez-moi le jeu de mots, mais je voudrais vraiment savoir comment faire atterrir cet avion parce qu’il vole depuis bien longtemps déjà. » Et la révision des droits de douane n’aura lieu que dans un peu plus de cinq mois à partir de maintenant.

Les notes attribuées aux Bordeaux 2018 en bouteille continuent de paraître, avec plus de 1 200 notes publiées par James Suckling mercredi dernier notamment. Jeb Dunnuck a lui annoncé que ses notes paraîtraient en ce début de semaine. Par ailleurs, nous nous attendons à voir celles de Wine Advocate paraître vers la fin du mois. Dans son rapport, J. Suckling note que « 2018 pourrait se révéler être un grand millésime comme 2010, 2009 et 1989, voire un grand classique comme 1982 ou 1959 ». Même si l’attention a commencé à se tourner vers le millésime 2018, c’est le millésime 2017 des vins bordelais qui a connu le plus d’activité en totalisant 27 % des échanges de vin de la région en valeur en cette première semaine du mois de mars.

La part de marché de Bordeaux a ainsi dépassé le niveau de février (37,8 %), cette semaine marquant donc le meilleur début de mois pour la région depuis le début de l’année.

La Bourgogne a également réalisé des gains et enregistre là son meilleur départ de l’année depuis deux mois.

Les États-Unis ont continué d’asseoir leur présence sur le marché secondaire, les vins classiques et cultes de la Napa Valley ayant étendu leur marché au-delà de leurs limites autrefois essentiellement domestiques.

Le Château Lafite Rothschild Pauillac 2017 est le vin qui s’est le plus échangé en cette première semaine de mars. Sorti en juin 2018 au Royaume-Uni à 4 870 £ les 12 bouteilles de 75 cL, son prix a ensuite chuté. Mais à partir d’août 2020, son prix de marché est reparti à la hausse, augmentant de 8,7 %.

Les Château L’Évangile et Château Léoville Las Cases sont deux autres clarets du millésime 2017 à être entrés dans le Top 5 de la semaine.

Le Champagne 50 a enregistré une croissance à deux chiffres sur les 12 derniers mois, soit une hausse de 10,77 %. Le Dom Pérignon 2010, aussi dans le Top 5 de la semaine, est le deuxième champagne le plus échangé en valeur et en volume à ce jour en 2021. C’est le Taittinger Comtes de Champagne Rosé 2006 qui est en tête des échanges depuis le début de l’année à la fois en valeur et en volume.

Indices Liv-ex

Le Liv-ex Fine Wine 100 et le Liv-ex Fine Wine 1000 ont tous deux connu des évolutions positives en février avec des hausses de 0,56 % et 0,62 % respectivement. Le Burgundy 150 a été le sous-indice du Liv-ex 1000 le plus performant le mois dernier. Le Rhone 100 a dépassé l’Italie en tant que deuxième indice le plus performant sur 12 mois glissants.