Talking Trade – Un mois de mars favorable aux Premiers crus

By March 22, 2021Francais

Près de trois semaines après le début du mois de mars, le marché des vins fins continue de s’élargir. Le nombre de vins distincts échangés jusqu’à présent en 2021 est en hausse de 41,8 % par rapport à la même période en 2020.

Les prix ont également enregistré des mouvements, comme en témoigne la hausse continue de l’indice Liv-ex Fine Wine 50 (Premiers crus).

Au cours des 18 derniers mois, cet indice important a pourtant connu un parcours semé d’embûches. À partir d’août 2019, en raison de la série de difficultés rencontrées par le marché, l’indice est parti à la dérive pour sept mois. Depuis mars 2020, cependant, nous avons observé une solide reprise, 11 mois de gains consécutifs ramenant l’indice au niveau qu’il avait atteint avant de dégringoler.

Le Fine Wine 50 est ainsi en hausse de 1,54 % depuis le début de l’année, dont 1,14 % sur le seul mois de mars.

Sur les 12 derniers mois, mars a effectivement été le meilleur mois sur le plan de la valeur totale des échanges de Premiers crus.

La part de marché de Bordeaux s’est maintenue cette semaine autour de 40 % – pour une part moyenne de 42 % en 2020. Le millésime 2018, en raison des rapports publiés récemment par les critiques au sujet des vins en bouteille, est celui qui s’est le plus échangé en valeur cette semaine – près de 20 vins de 2018 trouvant acheteurs.

Le millésime 2018 a également eu la cote en Bourgogne et aux États-Unis où il a constitué près d’un tiers de la valeur totale des échanges pour chacune de ces régions.

De son côté, le Rhône a enregistré un nouveau bond par rapport à la semaine précédente grâce au retour des acheteurs américains.

Enfin, dans la catégorie Reste du monde, des vins du Chili, d’Australie, de Suisse, du Liban et de plus de pays encore ont changé de mains.

Le Château Lafite Rothschild 2018 est le vin qui s’est le plus échangé cette semaine. En tête de ce classement pour la deuxième semaine consécutive, le vin s’est négocié cette semaine 2,85 % plus cher que la semaine précédente. Il s’agit du Bordeaux 2018 le plus activement échangé en valeur jusqu’à présent cette année.

Le Screaming Eagle 2018, physiquement disponible depuis peu, était également proche de la tête du classement des vins les plus échangés de la semaine. Le millésime 2017 de ce même vin était lui sorti exclusivement en magnum (150 cL) en raison des incendies de forêt ayant sévi dans la région cette année-là. 2018 marque un relatif retour à la normalité avec la disponibilité de ce vin en bouteilles de 75 cL.

Enfin, notons la sortie plus tôt cette semaine des vins 2019 du Domaine de Lambrays. Le vin phare, soit le Clos de Lambrays 2019, est sorti au prix de 4 320 £ les 12 bouteilles de 75 cL (1 080 £ pour 3×75). Cela représente une augmentation de 99 % par rapport au prix de marché actuel du millésime 2018 (2 166 £), qui s’est même négocié pour la dernière fois à 1 964 £ les 12 bouteilles de 75 cL.

Le nouveau visage du Piémont : un aperçu de son marché secondaire

Un changement de tendance commence à se dessiner sur le marché des vins italiens. Le Piémont connaît une augmentation des échanges, car l’élargissement de l’offre de cette sous-région italienne attire des acheteurs réguliers. Lisez l’intégralité de notre analyse à ce sujet ici.