Talking Trade – une belle semaine pour Bordeaux

By February 15, 2021Francais

Bonne année à tous ceux qui célèbrent le Nouvel An chinois. Avec cette nouvelle année placée sous le signe du Buffle, les Bordeaux 2009 reviennent sur le devant de la scène. Après avoir été un peu en retrait par rapport aux millésimes 2016 et 2010 en 2020, 2009 est devenu le millésime bordelais le plus échangé jusqu’ici en 2021.

À la veille du week-end de la Saint-Valentin, l’on a pu constater que l’amour du marché pour les Bordeaux reste fort. La part de marché de la région en valeur s’est en effet hissée à 43,1 % la semaine dernière, son plus haut niveau depuis la mi-décembre 2020. Dans les nouvelles que nous avons données au sujet du marché bordelais, il a également été mis en évidence que Bordeaux bénéficie toujours du ratio demande/offre le plus élevé, celui-ci étant resté supérieur à 1 pour la majeure partie de ce début d’année – preuve d’une solide demande pour les vins de la région.

L’Italie s’est également distinguée la semaine dernière, les nouvelles notes d’Antonio Galloni soulignant la qualité des dernières sorties (2018) en provenance de Toscane. Les notes qu’il a attribuées aux vins en bouteille ont surpassé à plusieurs reprises celles qu’il avait données aux vins en fût.

La Bourgogne (18,1 %) a vu sa part de marché diminuer légèrement par rapport à la semaine précédente. L’activité pour la région s’est fermement maintenue autour du millésime 2018, mais les vins de 2019 ont commencé à enregistrer davantage de mouvements.

La part de marché de la Champagne (4,7 %) a reculé en janvier dernier. Nous avons effectivement l’habitude d’observer ce phénomène après une période de vacances très chargée. Pour cette région, les affaires ralentissent traditionnellement en janvier, mais s’accélèrent ensuite tout au long de l’année.

Les parts de marché de l’Italie (3,6 %), des É.-U. (6,2 %) et du Reste du Monde (3,6 %) ont toutes enregistré de légères baisses.

Le Tenuta San Guido, Bolgheri Sassicaia 2018 est le vin qui s’est le plus échangé en valeur durant la semaine qui vient de se terminer. Après avoir rencontré une activité importante sur le marché secondaire au cours des deux dernières semaines, le vin est officiellement sorti sur le marché britannique au prix de 1 800 £ les 12 bouteilles de 75 cL. La caisse a atteint la valeur de 2 000 livres sterling et s’est négociée lors de la dernière transaction à 1 900 livres sterling l’unité.

Les Grands crus de Saint-Émilion que sont le Château Figeac 2009 et le Château Pavie 2012 ont tous deux connu une recrudescence d’activité la semaine passée, contribuant à propulser la part de marché de Bordeaux vers son plus haut niveau de 2021.

Achat de vins fins : défis logistiques et opportunités

Une enquête récente, menée parmi nos membres auprès des marchands internationaux, a permis de mettre en évidence certains des plus grands défis et meilleures opportunités que les acheteurs professionnels côtoient. Et les résultats sont disponibles ici.