Talking Trade – Entrée des Bordeaux 2019 dans le marché secondaire

By June 22, 2020Francais

La semaine a été chargée, tant pour les acteurs du commerce du vin à Bordeaux que dans le reste du monde. La majorité des Bordeaux 2019 sont désormais sortis – d’après nos chiffres, la campagne est d’ailleurs complétée à environ 85 %. Le reste des sorties à venir sera bien évidemment couvert en totalité dans nos pages News and Insights.

Les rapports de Neal Martin et Antonio Galloni, qui rassemblent à eux deux plus de 1 200 nouvelles notes, ont été publiés sur Vinous. Malgré le « Sourire indécis » qu’évoque Neal Martin dans le titre de son rapport sur les Bordeaux 2019, ses notes et ses scores ont réaffirmé que le millésime 2019 s’inscrivait parmi les plus grands. Les acteurs du marché ont toutefois peut-être pu s’en rendre compte, tant les vins sortis cette semaine ne montraient que rarement les importantes remises de prix que l’on a pu constater lors des semaines précédentes.

Parmi les sorties de la semaine, le Figeac 2019 a été le premier à faire son apparition lundi dernier. C’était aussi le seul vin proposé avec une remise de plus de 30 % par rapport au prix de lancement du millésime 2018. Proposé par les marchands internationaux au prix de 1 512 £ les 12 bouteilles de 75 cL, le Figeac 2019 est commercialisé avec une remise de 30,4 % par rapport au prix de lancement du millésime 2018 qui était de 2 172 £ la caisse.

La journée de mardi a donné aux acteurs du marché l’occasion de respirer. Les sorties de Grand Puy Lacoste et Montrose ont ensuite été remarquées, avec respectivement 19,6 % et 22,8 % de remise par rapport au prix de lancement des mêmes vins en 2018.

Le Margaux 2019, le dernier des Premiers crus à être entré en campagne, était proposé jeudi dernier par les marchands internationaux au prix de 4 200 £ les 12 bouteilles de 75 cL, soit une remise de 17,8 % par rapport aux 5 112 £ demandées pour une caisse du millésime 2018 lors de son lancement. En termes de prix, le Château Margaux se place donc au-dessus des Mouton Rothschild et Haut Brion et en dessous du Lafite Rothschild.

D’autres crus remarquables sont sortis plus tard dans la semaine, notamment les Clinet, Ducru Beaucaillou, Haut Bailly et Église Clinet.

Cette semaine, alors qu’un marché secondaire pour le millésime 2019 a commencé à se développer et à prendre de la vitesse, les acheteurs se sont tournés vers Bordeaux (54,9 %). Les ventes en primeur ont totalisé 31 % de la part de marché de la région en valeur, 2019 étant le millésime le plus vendu en volume.

Le Château La Mission Haut Brion, Pessac Leognan 2019 est le vin qui s’est le plus vendu en valeur cette semaine. Sorti au prix de 2 256 £ les 12 bouteilles de 75 cL, il a vu sa valeur augmenter de 19 % en huit jours à peine.

Le prix de vente du Carruades de Lafite 2019 a également augmenté. Sorti au prix de 1 896 £ les 12 bouteilles de 75 cL, le vin s’échange désormais 1 % plus cher. Le Margaux 2019, sorti hier à peine, est lui déjà en hausse de 2,4 %. Le Lafite Rothschild 2019, le plus cher des Premiers crus à être sortis en primeur, a de son côté vu son prix reculer de 2,2 % depuis sa sortie.

Retrouvez sur nos pages Bordeaux 2019 tout ce que vous devez savoir à propos de la campagne des primeurs de cette année, avec notamment nos outils d’analyse, les notes des critiques, des rapports et plus encore.