Stabilité en période de turbulences : les grands vins surpassent les actions

By March 19, 2020Francais

La tourmente financière provoquée par la propagation du Covid-19 est déjà comparée à la crise bancaire mondiale de 2008-2009, cependant durant cette crise particulière, le calendrier et les canaux de distribution du vin n’avaient pas été perturbés. Les prix avaient chuté, mais le cours normal des affaires n’avait pas été troublé. Il en va autrement cette fois. Le mois dernier, d’importants évènements commerciaux comme Prowein et Vinitaly ont été annulés et, la semaine dernière, il a été annoncé que la dégustation des nouveaux vins de Bordeaux organisée par l’UGC avec l’arrivée du millésime 2019 serait également annulée.

Alors que lors de la crise de 2008, le Liv-ex 100 avait chuté de 22 % en seulement deux mois, cela laisse penser que des changements de prix plus spectaculaires encore sont à craindre. Jusqu’ici peu de mouvements ont toutefois été observés. Alors que les évènements récents ont entraîné d’énormes fluctuations sur les marchés des actions, des devises et des matières premières, le marché du vin est resté positivement atone.

Liv-ex indices

Le Liv-ex 100, l’indice de référence du marché, et le Liv-ex 1000, indice le plus large des performances du marché, ont tous deux surpassé les actions mondiales (et le pétrole !) à court et à long terme (5 ans). Au cours des cinq dernières années, l’indice Liv-ex 1000 a augmenté de 40 %, tandis que le FTSE100 a chuté de 5 %.

Alors que les investisseurs cherchent à placer leur argent dans des actifs plus sûrs en ces temps incertains, les grands vins offrent des rendements réguliers et une faible volatilité. Au milieu des turbulences, cette stabilité pourrait-elle être de plus en plus valorisée ?