Publication du rapport Bordeaux 2018 de Chris Kissack

By April 26, 2019Francais

 « 2018 n’est pas une simple répétition de 2016 »

 Chris Kissack a publié sur son site Web, thewinedoctor.com, une série d’articles au sujet des Bordeaux 2018.

Dans son rapport, C. Kissack affirme par ailleurs que « les conditions de croissance des vignes en 2018 ne sont pas sans rappeler le millésime 2016, tant il existe de similarités qui empêchent de faire autrement. » Cependant, il ajoute que « malgré ces similarités entre les deux millésimes, il existe également des différences marquées entre les saisons de croissance et les vins eux-mêmes ».

C. Kissack déclare que de manière générale les vins rouges sont « riches en tannins » et « très travaillés en termes de texture ». Il admet toutefois que ce qui le surprend le plus au sujet de ce millésime est « la façon dont ses vins rouges se révèlent guillerets et vigoureux ».

Il renchérit d’ailleurs en ajoutant que les vins de 2018 « dans l’ensemble, ne sont ni flasques, ni trop doux, ni mal formés ». C. Kissack perçoit plutôt « un accueil positif avec une légère sensation d’acidité et de fraîcheur en bouche ». Il note aussi que « les meilleurs vins de 2018 ont certainement plus d’énergie que ceux du millésime 2009 tout aussi séduisant ».

Dans son rapport, le critique a également fait figurer un chapitre au sujet de l’achat de vins en primeur. Il déclare à ce sujet que s’il avait, il y a quelques années, commencé à inclure ce chapitre dans son rapport, c’était d’abord pour « protéger ses lecteurs des mauvais marchands susceptibles de leur faire subir des pertes financières ».

Néanmoins, C. Kissack affirme que « nous devons aujourd’hui nous interroger sur le bien fondé d’acheter à ce stade », car « l’achat de vins en primeur n’offre plus les mêmes avantages financiers que par le passé ».

Pour résumer, C. Kissack a récompensé 9 vins avec une note en fût comprise dans la fourchette des 98-100 points. Les vins qui ont reçu les meilleures notes de sa part figurent dans le tableau ci-dessous. Vous pouvez lire son rapport complet sur thewinedoctor.com.


[mc4wp_form id=”18204″]