Commerce des grands vins — Zoom sur le Mouton Rothschild 2016

By March 4, 2019Francais
  • L’Italie continue de briller
  • Mouton Rothschild 2016, vin le plus activement commercialisé de la semaine
  • Jeb Dunnuck publie les notes qu’il a attribuées aux Bordeaux 2016 en bouteille
  • 10 ans après : Rive Droite 2009

Le commerce des vins fins est resté stable cette semaine. Après les gains de la semaine dernière, la tendance de la part de marché du Bordeaux est repartie à la baisse, en partie à cause des Premiers Crus relativement moins actifs. L’indice Liv-ex Fine Wine 50, qui suit l’évolution tarifaire des Premiers Crus, a d’ailleurs reculé de 0,5 %.

Alors que la part de marché du Rhône a aussi reculé, d’autres régions sur le vieux continent ont progressé. La part de marché de l’Italie notamment a augmenté, passant de 11,2 % à 12,1 %. Après le recul enregistré la semaine dernière, la Champagne et la Bourgogne voient leur part de marché augmenter en valeur pour atteindre 9,8 % et 16,7 % respectivement.

Au centre de l’attention du public cette semaine figurait le Mouton Rothschild 2016. Non seulement il a été le vin le plus activement commercialisé en valeur cette semaine, mais en plus, de nombreux critiques sont tombés d’accord quant à sa perfection. Dans son rapport sur les Bordeaux 2016, Jeb Dunnuck a effectivement attribué à ce vin la note parfaite de 100 points, et il était déjà le 5e critique à donner la note maximale. Neal Martin, Lisa Perotti-Brown MW, Antonio Galloni et James Suckling ont eux aussi attribué 100 points à ce vin. Le Mouton Rothschild 2016 s’est négocié très récemment pour 5 068 £ les 12 bouteilles de 75 cL, soit un prix inférieur de 2 % au prix de sortie.

Le Clos Tart 2016 s’est également très bien vendu, atteignant notamment un nouveau cours historique de 5 124 £ les 12 bouteilles de 75 cL. Dans une récente dégustation verticale, Neal Martin a d’ailleurs attribué à ce vin la note 99+, ce qui en fait selon lui le meilleur des 47 millésimes goûtés à cette occasion.

Sur la même période, le Champagne le plus actif du marché est le Dom Pérignon 2008. La dernière transaction s’élevait à 1 296 £ pour 12 bouteilles de 75 cL.

10 ans après : Rive Droite 2009

Dans notre série d’articles sur les « Bordeaux 2009, 10 ans après », nous avons passé en revue les variations de prix des Premiers Crus et Seconds Vins, ainsi que des vins de la Rive Gauche. Notre dernier article étudie les fluctuations tarifaires enregistrées par les vins des indices Right Bank 50 et Right Bank 100. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 


[mc4wp_form id=”18204″]