De la valeur des Bordeaux 2016

By February 13, 2019Francais

Il y a près de deux ans, lorsqu’il rédigeait son rapport sur les vendanges bordelaises du millésime 2016, Gavin Quinney prédisait : « Les meilleurs vins ne seront pas bon marché, comme nous le verrons lorsque les prix commenceront à être connus, mais certains autres vins auront des notes qui offriront un formidable rapport qualité-prix. »

Depuis cette déclaration, un certain nombre de critiques ont évalué les vins bordelais du millésime 2016, d’abord en primeur, puis beaucoup plus récemment en bouteille, et leurs commentaires ont toujours été élogieux. L’article d’aujourd’hui s’intéresse donc à 2016 à la lumière des scores obtenus par les vins du millésime. Il replace également le millésime dans toute l’étendue du paysage bordelais.

Alors que la valeur de certains vins de 2016 a augmenté, comme pour les seconds vins des Premiers Crus, avec notamment le Carruades Lafite en hausse de 58 % et le Petit Mouton en hausse de 33 %, le millésime n’a connu dans l’ensemble que très peu de mouvement depuis sa sortie.

Les prix de sortie des vins de 2016 ont généralement été considérés comme élevés. Dans notre rapport final sur la campagne des Primeurs 2016, nous avions remarqué que l’augmentation des prix pour les acheteurs basés au Royaume-Uni était supérieure de 31 % à celle de l’année précédente, en partie à cause de la dévaluation de la livre sterling.

À l’heure actuelle, la valeur marchande moyenne d’un vin de 2016 est équivalente à celle d’un vin de 2015, mais les notes sont toutefois à l’avantage des vins de 2016 avec en moyenne un point de plus.

Comme le montre le graphique ci-dessous, la méthode de la juste valeur de Liv-ex place le millésime 2016 sous la ligne de tendance. Non seulement le millésime est sous-évalué, mais il est également celui qui se situe le plus en dessous de cette ligne de tendance, comparé aux dix derniers millésimes. Cela donne à penser qu’il offre aux acheteurs un meilleur rapport qualité-prix que les autres millésimes, en particulier lorsqu’on le compare aux millésimes 2009 et 2010 qui avaient obtenu des scores similaires.

Environ deux tiers des vins de 2016 compris dans l’indice Bordeaux 500 semblent proposer un excellent rapport qualité-prix. Les membres de Liv-ex peuvent en apprendre davantage à ce sujet en consultant notre rapport du mois sur le marché des vins fins.

 


[mc4wp_form id=”18204″]