Bordeaux 2009 10 ans après : Rive Gauche

By February 25, 2019Francais

Dans le cadre de notre série d’articles sur les Bordeaux 2009, nous passons en revue à l’occasion de l’article d’aujourd’hui les vins du Left Bank 200, l’indice qui suit l’évolution des prix des 20 principaux châteaux de la Rive Gauche. Mardi dernier, nous avions analysé les performances des Premiers Crus et de leurs Seconds Vins.

Comme le montre le graphique ci-dessus, la plupart des vins de la Rive Gauche ont vu leur valeur augmenter depuis leur sortie. Le Smith Haut Lafitte est d’ailleurs le vin qui a enregistré la plus forte hausse. Sa valeur marchande a atteint un pic fin 2016 pour se situer actuellement à 1 980 £ les 12 bouteilles de 75 cL, soit une hausse de 175 % par rapport au prix de sortie. Le prix du Haut Bailly a également augmenté de façon impressionnante avec + 101 %.

Le Leoville Barton, quant à lui, atteint actuellement le cours le plus haut de son histoire. Ce vin s’est en effet négocié dernièrement au prix record de 885 £ les 12 bouteilles de 75 cL, soit tout de même une hausse de 18 % par rapport au prix de sortie (750 £). Remarquons également que les prix actuels des Palmer, Ducru Beaucaillou et Gruaud Larose se situent à moins de 3 % de leur cours historique le plus haut.

Par ailleurs, seuls trois vins de la Rive Gauche ont vu leur valeur chuter depuis leur sortie : le Mission Haut Brion, le Leoville Las Cases et enfin le Pichon Lalande.

Restez à l’écoute : la semaine prochaine, nous étudierons l’évolution des prix des vins de la Rive Droite pour le millésime 2009. Pour lire notre article au sujet des performances des Premiers Crus et de leurs Seconds Vins, cliquez ici.


[mc4wp_form id=”18204″]