Publication des notes attribuées par Neal Martin aux Bordeaux 2016 en bouteille

By January 28, 2019Francais

Les Bordeaux millésime 2016 tiennent-ils leur promesse ? – Neal Martin

Aujourd’hui, Neal Martin (Vinous) a publié son rapport sur les bouteilles de Bordeaux millésime 2016. Dans ce rapport, N. Martin écrit qu’« il va sans dire que 2016 compte de nombreux vins tirés des meilleurs tiroirs. Les lecteurs trouveront de nombreuses notes dans lesquelles je remarque que le millésime 2016 est, parmi tous les millésimes d’une même propriété, le meilleur vin que j’ai jamais goûté depuis mes premières primeurs en 1997, millésime par ailleurs assez médiocre ».

N. Martin a récompensé 6 vins avec la note parfaite de 100 points : Cos d’Estournel, Figeac, Latour, Mouton Rothschild et Vieux Château Certain.

Dans ces notes de dégustation, N. Martin décrit le Cos d’Estournel comme « un monument, une référence qui ne donnera pas seulement des années de plaisir, mais des décennies. »

N. Martin d’ajouter : « les qualités d’un vin doivent se combiner, au-delà des attributs sensoriels, en quelque chose de quasi religieux et galvanisé par une croyance inébranlable. Une simple hésitation me pousse à attribuer 98 ou 99 points au lieu de 100. Mais les millésimes 2016 de Château Latour, Mouton-Rothschild, Cos d’Estournel, Figeac et Vieux-Château-Certan forment un quintette pour lequel je ne peux imaginer quelque amélioration que ce soit. C’est la raison pour laquelle ces vins méritent des notes parfaites ».

Il a par ailleurs précisé que les notes ne font pas tout, en ajoutant que ce « seul argument est ridicule. Comment ne pas s’émerveiller de la brillance d’un Haut-Brion, d’un La Mission Haut-Brion, d’un Léoville Las Cases, d’un Pétrus ou encore d’un Cheval Blanc ? Ce sont des vins étonnants et il en existe beaucoup d’autres ».

Dans l’ensemble, N. Martin a conclu son rapport en disant que « les millésimes bordelais 2016 seraient sûrement perçus comme le point culminant de la décennie. Et ce même si le millésime 2015 est assez proche en termes de qualité globale. » N. Martin de conclure enfin : « pour reprendre une expression anglaise mentionnée dans le titre de ce rapport, les vins de Bordeaux 2016 sont des dog’s bollocks », c.-à-d. qu’ils sont de la plus grande qualité gustative.

Sur la base de la note attribuée par Neal Martin au Cos d’Estournel 2016 en bouteille, on constate que ce vin est proposé à un prix inférieur à celui suggéré par notre méthode de la juste valeur. Le millésime 2016 est aussi 23,5 % moins cher que le millésime 2009 qui avait obtenu la même note (LBP/RP). Les acheteurs, qui ont eu la chance d’acquérir une caisse de ce vin lors des primeurs, doivent voir ceci comme une fantastique opportunité.

Les vins qui ont reçu les meilleures notes de la part de N. Martin figurent dans le tableau ci-dessus. Vous pouvez lire le rapport complet sur Vinous.com, en cliquant ici.

 


[mc4wp_form id=”18204″]